Lundi 12 novembre, la Commission européenne effectuait une présentation en commission de l’agriculture et du développement rural sur la situation du marché du sucre.

Alors qu’elle était récemment en déplacement sur l’île de la Réunion où elle a pu visiter des usines de production de sucre, Angélique DELAHAYE a souligné que la Commission semblait avoir oublié dans sa présentation de parler sucre de canne. Pourtant, cette filière est essentielle pour l’économie agricole des régions ultrapériphériques, poussant la députée européenne à demander à l’exécutif européen ce qu’il comptait faire pour protéger ces territoires très fragiles.

Partager