P360

Retrouver vos députés dans un panorama 360° de l’hémicycle à Strasbourg

Le Parlement est composé de députés européens élus au suffrage universel tous les cinq ans, et cela depuis 1979. C’est la seule assemblée parlementaire multinationale au monde et la seul institution de l’UE élue directement par les citoyens. Il représente environ 500 millions de citoyens des vingt-huit États membres de l’UE. À la suite des dernières élections européennes le Parlement compte 751 députés européens réunis en groupes politiques formés sur la base d’affinités politiques et non de nationalités.

Le siège officiel du Parlement européen se trouve à Strasbourg une ville qui symbolise la réconciliation de l’Europe après les deux guerres mondiales. Ainsi qu’il en a été décidé par les États membres de l’UE, le Parlement tient chaque année douze sessions plénières à Strasbourg. Les députés se réunissent aussi en commissions parlementaires à Bruxelles, où peuvent être organisées des sessions plénières supplémentaires. Les débats se déroulent dans toutes les langues officielles de l’UE, reflétant l’attachement du Parlement à une Union variée et multiculturelle… « Unie dans la diversité » !

Depuis 1979, les traités européens successifs ont élargi les compétences du Parlement dans l’élaboration du budget et des lois de l’UE.  Le contrôle politique des députés européens sur les autres institutions et organisme de l’Union a également été renforcé.

siegeAvec le traité de Lisbonne – entré en vigueur le 1er décembre 2009 -, le pouvoir budgétaire du Parlement est étendu à toutes les dépenses de l’UE, y compris celles de la politique agricole commune sur lesquelles le Conseil (représentant les gouvernements des États membres) avait jusqu’alors le dernier mot.

Le rôle législatif du Parlement s’est considérablement accru: il a désormais autant de poids que le Conseil en ce qui concerne la définition des lois dans la quasi-totalité des domaines de compétence de l’UE. Auparavant, les députés adoptaient des lois visant surtout à faciliter la circulation des personnes, des marchandises, des services et des capitaux au sein de l’UE ou à protéger l’environnement et les consommateurs. Maintenant, leur accord est aussi indispensable pour légiférer dans des secteurs tels que l’agriculture, la pêche, l’énergie, le tourisme, le contrôle des frontières extérieurs, la coopération policière et judiciaire ou encore la protection civile.

Le candidat au poste de président de la Commission européenne est proposé par les gouvernements sur la base des résultats des élections européennes. Il est ensuite élu par le Parlement. La Commission dans son ensemble, y compris le haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité en tant que vice-président de celle-ci, est soumise à un vote d’approbation du Parlement. La Commission peut être obligée de démissionner à la suite d’une motion de censure votée par les députés européens.

ParlementLes citoyens peuvent adresser une pétition au Parlement pour présenter une plainte à propos de l’application du droit européen. Les députés élisent un Médiateur européen chargé d’examiner les réclamations pour des cas de mauvaise administrative de la part des institutions et des organes de l’Union. Ils peuvent également constituer une commission d’enquête lorsqu’ils estiment que le droit européen a été enfreint.

La charte des droits fondamentaux de l’Union européenne réunit dans un même texte des droits civils, politiques, économiques et sociaux proclamés, jusque-là, dans divers actes nationaux, européens et internationaux. Devenue contraignante avec l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, les députés s’y réfèrent quand il s’agit de dénoncer des violations des droits de l’homme de l’UE.

Le Parlement exerce aussi son influence sur la politique étrangère de l’Union. Tous les accords internationaux et tout élargissement de l’UE sont maintenant soumis à l’approbation des députés. La mise en œuvre de la politique commerciale, de la coopération au développement et de l’aide humanitaire doit-être décidée conjointement par le Parlement et le Conseil. Enfin les députés tiennent régulièrement des débats sur les droits de l’homme et envoient des observateurs partout dans le monde afin de vérifier le caractère libre et équitable des élections.

Source: « Bienvenue au Parlement européen » publication réalisée par la direction générale de la communication du Parlement européen 2012

Partager