Mercredi 21 novembre, en commission de l’agriculture et du développement rural, Angélique Delahaye participait à la présentation des rapports concernant la réforme de la Politique Agricole Commune.

La députée européenne regrette que la notion de bioéconomie ne soit pas présente dans la proposition de réforme pour la politique agricole. « La prochaine PAC doit comporter une véritable ambition de double performance environnementale et économique » a ainsi rajouté l’eurodéputée. Elle considère que l’agriculture doit être le moteur de la transition écologique, c’est là pour elle tout l’enjeu de la bioéconomie.

Enfin, « je regrette que la Commission ne prenne pas la mesure de l’urgence d’un plan protéine dans ses propositions, nous continuerons donc d’importer 70% de nos protéines végétales issues de cultures OGM » a conclu Angélique Delahaye qui regrette que l’Union européenne n’atteindra pas la souveraineté alimentaire qu’elle mérite.

Partager