Le mercredi 21 juin, au sein du Parlement européen à Bruxelles, Angélique Delahaye et son collègue Gilles Pargneaux ont parrainés ensemble un petit-déjeuner débat sur les biocarburants. Cet évènement portait notamment autour de la proposition de directive RED II, relative aux énergies renouvelables.

Selon la Député européen, cette directive est très importante pour l’avenir cette filière et du secteur agricole européen. Ainsi, c’est dans cette optique que ce débat visait à attirer l’attention des Députés européens sur l’impact de cette proposition pour les agriculteurs et la décarbonation du transport post-COP21. Cet évènement a permis de réunir des participants issus des milieux politiques, industriels, associatifs, journalistes et ONG. Ce fut une réussite, aussi bien sur le nombre et la qualité des participants, que par l’intérêt des échanges. Il a été question de la filière des biocarburants (des agriculteurs aux producteurs), créatrice de valeur en Europe : tant pour notre agriculture via la co-production de protéines pour l’alimentation animale, indispensables à l’indépendance de l’Europe, que pour la décarbonation des transports.

Ce fut aussi l’occasion pour les participants de rappeler que d’une part, l’Union européenne a le devoir de montrer une ambition forte en matière de décarbonation de l’économie dans un monde post-COP21 et d’autre part, qu’il est indispensable pour l’UE de maintenir une politique en matière de biocarburants issus de l’agriculture.

Enfin, il a aussi été souligné que le transport est un secteur clé, dans la mesure où il représente un quart des émissions totales de l’UE et que la seconde génération de biocarburant ne sera pas disponible avant 2030.

Partager