Actualités

Page 2 de 31

Intervention en Com PEST sur procédure d’autorisation des pesticides dans l’OCDE

Jeudi 30 août, Angélique Delahaye a participé à un échange de vues en commission spéciale sur la procédure d’autorisation des pesticides par l’Union (com PEST) concernant l’analyse comparative des procédures d’autorisation dans les pays de l’OCDE.

Ces présentations furent l’occasion pour le député de s’interroger sur les préconisations que pourraient prendre l’OCDE en matière de procédure d’autorisation des pesticides.

« Serait-il possible de voir les pays de l’OCDE respecter les mêmes normes en la matières, puisqu’ils négocient entre eux des accords de libre échange » a voulu demander Angélique Delahaye aux représentants des pays de l’OCDE présent.

Intervention en commission AGRI sur l’utilisation des pesticides

Mercredi 29 août, Angélique Delahaye a assisté à l’examen du projet d’avis sur la mise en œuvre de la directive 2009/128/CE sur une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable.

L’occasion pour le député européen de revenir sur l’épisode de sécheresse qu’ont connu les agriculteurs durant l’été. Prenant l’exemple de son exploitation où elle fait de la lutte biologique intégrée, Angélique Delahaye a rappelé « qu’il a été très compliqué de mettre en œuvre de la lutte biologique intégrée face à des infestations très importantes liées à des amplitudes climatiques que l’on avait plus connu en France depuis 2003. »

Ainsi, afin de permettre aux agriculteurs de résister à ces aléas climatiques, « il faut continuer à faire de la recherche en matière de lutte biologique intégrée, mais il ne faut pas pour autant baisser les armes sur des compléments à cette même lutte» en a conclu Angélique Delahaye.

Intervention en commission AGRI sur le retour du loup et des autres prédateurs

Mercredi 29 août, Angélique Delahaye a participé à un échange de vues en commission de l’agriculture et du développement rural (ComAGRI) suite à la présentation d’une étude intitulée « le retour des loups et d’autres grands prédateurs et les conséquences pour les agriculteurs et leurs moyens de subsistance dans les régions rurales d’Europe ».

L’occasion pour le député européen de revenir sur les conséquences de la réintroduction du loup et autres prédateurs pour les éleveurs et leurs animaux. « L’opinion publique est aujourd’hui acquise à la cause des prédateurs, pour autant si on retrouvait ces derniers dans les villes, je suis sûre que l’opinion publique changerait » a commenté l’eurodéputé.

« Il faut évidemment prendre en compte les questions environnementales et le bien-être des animaux mais quand va-t-on enfin prendre en compte le bien être des paysans? » s’est interrogée en conclusion Angélique Delahaye.

Visite du Centre de recherche Nestlé France à Tours

Lundi 27 aout 2018, à l’invitation de son directeur Directeur des affaires publiques et européennes, j’ai effectué une visite du centre de recherche Nestlé de Tours, sur les plantes de cacao et de café, et travaillant notamment sur des variétés résistantes au changement climatique et contre la déforestation importée.

Après une courte présentation des activités du centre et plus spécifiquement des activités cacao et café autour du développement durable par les experts, nous avons visité les laboratoires : biologie cellulaire, biologie moléculaire et chimie avant de terminer par un tour des serres

Lors de ce moment, il m’a été présenté des exemples récents d’engagements environnementaux de Nestlé France concernant notamment l’incorporation de Rplastic dans les emballages. Engagement volontaire dont Nestlé France semble faire partie des trente premières entreprises françaises et contribuant à l’ambition de la Commission européenne.

Je remercie l’ensemble des équipes, experts, mais aussi Fabio Brusa, Directeur des affaires publiques et européennes Nestle France pour l’accueil, et ces échanges constructifs

DlnVdTGX4AAgJrtDlnVdTGXcAAC_ylDlnVdTJW0AAV4nZ

Accord franco-allemand sur le prochain budget de la PAC

Lundi 16 juillet, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert, et son homologue allemande, Julia Klöckner, ont adopté une déclaration commune pour demander le maintien des fonds européens consacrés à la Politique Agricole Commune (PAC) dans le cadre du prochain budget européen de 2021-2027.

« Je me réjouis de voir l’Allemagne rejoindre le concert de nations qui veulent défendre une politique agricole européenne ambitieuse » a déclaré Angélique Delahaye, l’Allemagne rejoignant une coalition de 21 États membres qui ne souhaitent pas voir le budget de la PAC baisser. « On ne peut pas demander toujours plus aux agriculteurs en leur donnant toujours moins » a continué le député européen qui a tenu à rappeler que le Président Macron devra tenir « le même discours à Paris et à Bruxelles, les agriculteurs méritent de la clarté ».

« Ma position reste la même, la PAC doit rester commune et accompagner les agriculteurs vers la double performance économique et environnementale dans le but d’assurer la souveraineté alimentaire du continent » a insisté le député européen

« J’attends maintenant que le gouvernement français fasse gagner cette position à Bruxelles ! » a conclu Angélique Delahaye.

Télécharger le communiqué

À l’heure où les attentes sociétales se focalisent sur les questions de santé et d’environnement, le sujet des phytosanitaires cristallise les débats

EURACTIV_LOGO_ORIGINAL_RGB_XL-1

> Lire l’article

Explications de vote Juillet 2018

Rapport ZOANA

Ce rapport porte sur les statistiques intégrées sur les exploitations agricoles. Il cherche avant tout à appréhender les effets du changement climatique et des politiques agricoles sur les zones rurales dans l’Union européenne. Ce premier règlement-cadre sur les statistiques intégrées, centré sur la cohérence et la compatibilité des données, sera suivi d’un second sur les statistiques sur les intrants et les produits agricoles. Établissant un réel cadre au niveau agricole pour les statistiques européennes, ce rapport prône également un développement plus durable. Je me réjouis que le Parlement ait vu son travail reconnu à l’issue de trois trilogues. La double performance économique et environnementale s’illustre parfaitement dans ce texte, c’est pourquoi j’ai voté en faveur.

> LIRE LA SUITE

Intervention en commission AGRI sur la PAC et l’OCM

Mardi 10 juillet, Angélique Delahaye a participé à un échange de vues en commission de l’agriculture et du développement rural (com AGRI) sur l’Organisation Commune des Marchés (OCM). Il s’agit de l’un des trois textes qui compose la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC)

L’occasion pour le député européen de revenir sur les conséquences de la prochaine réforme de la PAC pour les agriculteurs. Angélique Delahaye a tenu à rappeler qu’il était important que cette nouvelle réforme permette de garantir le revenu des agriculteurs et de les protéger face aux pratiques commerciales déloyales.

 

Explications de vote Juin 2018

Rapport ZOFFOLI

Ce rapport porte sur la surveillance et la communication des données relatives aux émissions de CO2 et à la consommation de carburant des véhicules utilitaires lourds neufs. Je me félicite que le Parlement européen approuve le résultat des négociations du trilogue, permettant ainsi pour la première fois la standardisation de la mesure des émissions de CO2. Les entreprises devront communiquer des fourchettes d’émissions de C02 et ainsi faire avancer la transparence. Dans un souci de protéger les entreprises, ces dernières ne seront pas obligées de fournir des informations détaillées et pourront se contenter de donner des fourchettes. Ce rapport permet d’instaurer une certaine confiance grâce à la standardisation des mesures des émissions et la transparence, c’est pourquoi j’ai choisi de voter en faveur.

> LIRE LA SUITE

Interview EPP TV sur la Com PEST

Jeudi 28 juin, Angélique Delahaye a été interviewée par EPP TV au sujet de la commission sur la procédure d’autorisation des pesticides par l’Union (com PEST), l’occasion pour le député de revenir sur les enjeux liés à la procédure d’autorisation des substances actives et à la mise sur le marché des produits phytopharmaceutiques.

Angélique Delahaye a tenu à rappeler que cette commission spéciale a été créée pour répondre à un questionnement des citoyens européens qui s’inquiètent de plus en plus du manque de transparence de la procédure d’autorisation des pesticides par l’Union. Cette commission a donc pour objectif de clarifier le fonctionnement de cette procédure, afin de s’assurer qu’elle est suffisamment sécurisée et permet de garantir une protection élevée de la santé et de l’environnement.

+ anciens + récents