Actualités

Page 2 de 24

Visite des Jeunes Républicains de la Région Centre Val-de-Loire au Parlement européen à Strasbourg

14-11-2017-Jeunes-Republicains

Intervention en commission AGRI d’Angélique Delahaye sur l’utilisation des pesticides

Lundi, en commission de l’agriculture et du développement rural, et à l’occasion de la venue au Parlement européen du Commissaire Andriukaitis, en charge de la santé et de la sécurité alimentaire, Angélique Delahaye s’est exprimée sur une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable.

« Les agriculteurs sont conscients du problème, ce sont les premiers écologistes ! Il est nécessaire d’accompagner les agriculteurs avec des moyens en matière de recherche et d’expérimentation », a déclaré l’eurodéputé.

Le député européen a tenu à rappeler que, même si des alternatives aux pesticides existent – pour preuve Angélique Delahaye utilise la lutte biologique intégrée sur son exploitation depuis 1985 – ; « ce n’est pas le gage d’une suppression pure et simple de la totalité des produits phytosanitaires, quand une plante est malade il faut bien la soigner ! »

« Il faut savoir raison gardée, il faut se fixer des objectifs clairs et que l’ensemble de l’Europe les appliquent au même niveau, parce que sinon, on crée de la distorsion entre les agriculteurs et on perd de la compétitivité chez ceux qui veulent faire le mieux possible », a conclu l’eurodéputé.

Visite du collège René Cassin de Ballan-Miré au Parlement européen de Strasbourg

13-11-2017-Visite-du-college-de-ballan

Interview d’Angélique Delahaye à la RTS (Radio Télévision Suisse) à propos du Glyphosate

 

Web« Il faut sortir des clichés d’une agriculture romantique ! L’agriculture a besoin de performances technique, économique et d’innovation ! »

> Ecouter l’interview

Évènement sur l’alimentation et les compléments alimentaires

INVITATIONMardi matin, Angélique Delahaye a organisé avec son collègue Nicolas Caputo et l’EHPM (European Federation of Associations of Health Products Manufacturers), un évènement sur la recherche et l’innovation dans le domaine des compléments alimentaires, « Promoting competitiveness for European SMEs: Enabling innovation in Food/Food Supplements ».

Cet évènement a été l’occasion d’un débat très intéressant entre les représentants de l’EFSA, de la Commission européenne (DG SANTE) et de l’industrie. Tous étaient d’accord sur le fait que le système d’évaluation actuel est défaillant, car 95% des allégations de santé innovantes sont rejetées. Il est donc clair qu’il y a un problème, car les coûts pour les entreprises sont très élevés pour des résultats plus que décevants. De plus, ce système ne favorise pas les PME, qui n’ont pas toujours les moyens d’investir dans la recherche et l’innovation. Sur ce point, Angélique Delahaye a insisté sur le fait qu’il était primordial d’encourager l’innovation des PME.

DOBixtdWAAYBNNzDOBixtgWsAUtvZw

Les biocarburants divisent profondément le Parlement européen

EURACTIV_LOGO_ORIGINAL_RGB_XL-1Les députés de la commission environnement proposent d’interdire la production de biocarburants en Europe, quand la commission agriculture suggérait de les favoriser. Les commissions industrie et transport doivent aussi se prononcer d’ici la fin de l’année.

> Lire l’article

Sortir de la dépendance au glyphosate !

00539_AgSprayer-1« Il est évidemment nécessaire de sortir de la dépendance au glyphosate, mais pas à n’importe quelles conditions ! Par le vote d’aujourd’hui, nous proposons une sortie dans 5 ans. J’espère qu’afin de ne pas laisser les utilisateurs dans une impasse technique, la Commission européenne, ainsi que les États membres, mettront bien sur la table les moyens financiers nécessaires au développement de la recherche et de l’innovation pour trouver des alternatives environementalement et économiquement viables» a déclaré Angélique Delahaye, à la suite du vote sur le sujet aujourd’hui en session plénière du Parlement européen.

> LIRE LA SUITE

Prise de parole en plénière sur le rapport TURCANU Fertilisants

Lundi 23 octobre, lors du débat sur le rapport TURCANU sur les fertilisants porteurs du marquage CE, Angélique Delahaye s’est exprimée sur l’importance de ce rapport pour l’avenir du secteur industriel et agricole. « Il couvre des sujets bien plus vastes que la seule question du cadmium. Malheureusement, les discussions se sont cristallisées sur cette question », a regretté la députée européenne.

« La position de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, qui demande une diminution du taux dans l’engrais à 60 milligrammes par kilo maintenant, avec pour ambition d’atteindre les 20 milligrammes par kilo dans quelques années, n’est absolument pas réaliste » estime l’eurodéputée.

« Il est primordial de fixer des objectifs, ambitieux certes, mais avant tout accessibles afin de donner un signal aux PME européennes. Il faut évidemment limiter l’utilisation des intrants dans nos sols, mais cela doit se faire de façon pragmatique. Toute mesure visant à la réduction de l’utilisation des engrais minéraux doit être accompagnée par la recherche. L’innovation doit être encouragée », a poursuivi la députée européenne.

Angélique Delahaye a ensuite rappelé que la question du cadmium est un enjeu géopolitique. « Si nous suivons le vote de la commission de l’environnement, de la santé publique et de la sécurité alimentaire, nous nous retrouverons dépendants des sources d’approvisionnement en provenance uniquement de Russie et de Finlande ».

Enfin concernant la question des nitrates : « il est très imprudent d’ouvrir cette question. « Certes, la législation actuelle n’est pas parfaite, mais attention à ne pas ouvrir la boîte de Pandore. Je pense qu’il faut être attentif aux sur-transpositions des législations européennes en droits nationaux, qui sont très souvent source de distorsion de concurrence » a conclu Angélique Delahaye.

Les biocarburants européens issus de cultures hautement durables ont un avenir

ThinkstockPhotos-73086207Au-devant d’un vote à haut risque pour l’agriculture européenne, nous voulons que les positions de chacun soient claires. Une directive mettant fin à la production de biocarburants durables, coproduits de cultures européennes de protéines, sur la base d’un modèle ILUC dont la légitimité scientifique est remise en question, est pour nous inacceptable », ont commenté les députés européens Angélique Delahaye et Michel Dantin, en amont du vote de la commission de l’Environnement du Parlement européen, ce soir, sur la proposition de la Commission européenne de refonte de la directive énergies renouvelables.

> LIRE LA SUITE

Participation d’Angélique Delahaye à un évènement sur le recyclage et l’économie circulaire 

DMWWB21WkAA5z1bMardi 17 octobre, dans les bureaux d’EuRACTIV à Bruxelles, Angélique Delahaye est intervenue lors de la conférence-débat sur les bénéfices du recyclage et de l’économie circulaire, intitulée : « Recycling Industry and Circular Economy – Up to the Challenge ». La Député européen a contribué à la discussion au côté des représentants de la Fédération française des entreprises du recyclage (FEDEREC), venus présenter leur étude « Évaluation environnementale du recyclage en France selon la méthodologie de l’analyse du cycle de vie ». Angélique Delahaye a salué l’initiative de FEDEREC et particulièrement apprécié le fait que cette étude soit reproductible dans le temps et directement destinée aux entreprises du recyclage, qui sont au cœur de l’économie circulaire.

> LIRE LA SUITE

+ anciens + récents