Actualités

Page 2 de 25

Budget de la Politique Agricole Commune : Emmanuel Macron fait fausse route

« L’agriculture n’est clairement plus une priorité pour la France », a déclaré Angélique Delahaye, à la suite des révélations faites par le site Contexte concernant la position du gouvernement français sur les orientations du budget de la PAC.agriculture

« Malgré tous les efforts de communication déployés par le Président, la France s’oriente en faveur d’une diminution du budget de la PAC au profit d’autres politiques de sécurité et de défense aux contours encore très flous. Cet épisode est révélateur de la méthode d’Emmanuel Macron. Des beaux discours à Rungis, aux États Généraux de l’Alimentation ou aux diverses conférences organisées par le Ministère de l’agriculture, sans cohérence, ni avec les actes, ni avec ses promesses ».

> LIRE LA SUITE

Angélique Delahaye vous souhaite à toutes et à tous une très belle année 2018!

Angélique Delahaye vous souhaite à toutes et à tous d’excellentes fêtes de fin d’année !

Organisation d’une conférence sur la refonte de la directive énergies renouvelables

DQ8D4bTX0AApXA9Mercredi, Angélique Delahaye a organisé une conférence au Parlement européen à Strasbourg sur la refonte de la directive énergies renouvelables « RED2 ». Les députés européens se sont déplacés en nombre pour débattre de ce sujet d’importance, qui concerne de nombreux secteurs et pose des questions notamment économiques, environnementales et agricoles.

Les différents intervenants et participants ont pu échanger de façon constructive et intéressante, et dans l’ensemble, il y avait un consensus pour privilégier une approche dite d’économie circulaire. Angélique Delahaye a ainsi précisé qu’il était nécessaire de se tourner vers la production de cultures de protéines hautement durables produites en Europe plutôt que de favoriser l’importation de protéines issues de cultures OGM en provenance d’Amérique latine.

Photo1

Photo2

 

Gouvernance de l’Union de l’énergie: l’union fait la force !

energy union« Nous sommes en faveur de la mise en place d’objectifs environnementaux ambitieux mais réalistes, en phase avec ceux définis par les Accords de Paris. Mais le respect de ces derniers ne doit pas se faire en imposant une réglementation stricte aux États membres.

La protection de l’environnement et la compétitivité des acteurs économiques doivent aller de pair » a déclaré Angélique Delahaye, en amont du vote sur la gouvernance de l’Union de l’énergie, qui aura lieu demain lors d’une réunion conjointe des commissions de l’Environnement et de l’Industrie.

> LIRE LA SUITE

Participation d’Angélique Delahaye à la réunion de l’amicale du corps des Mines

amicale corps des minesMercredi matin, Angélique Delahaye a participé à un échange avec le Groupe « puissances publiques : efficacité, contrôle et régulation » de l’amicale des ingénieurs du corps des Mines, sur le thème « l’Europe et l’agriculture ».

Invitée en tant qu’experte sur les questions de politique agricole au niveau européen, ce fut l’occasion pour l’eurodéputée d’expliquer son travail au Parlement européen au sein de la commission de l’agriculture et du développement rural et de revenir sur les dernières réformes de la PAC.

Rencontre avec Christiane Lambert sur le thème du loup

Photo-rencontre-avec-Mme-Lambert-presidente-de-la-FNSEAMercredi, Angélique Delahaye a participé aux côtés d’une délégation d’élus des territoires Centre – Auvergne dont Brice Hortefeux, député européen, Jean-Marc Boyer, sénateur du Puy-de-Dôme, Peter Vigier, député de la Haute-Loire et Martine Bony, conseillère départementale du Puy-de-Dôme, à une rencontre avec Christiane Lambert, Présidente de la FNSEA.

Cette rencontre fut l’occasion d’évoquer les inquiétudes des éleveurs concernant le plan loup présenté par le gouvernement pour la période 2018-2023. En effet, la question des prédateurs et plus particulièrement du loup pose des problèmes majeurs. Face à la recrudescence des attaques et à l’augmentation de la population de loups qui met en danger significativement les élevages, Angélique Delahaye s’est prononcée en faveur de solutions pragmatiques qui répondent aux besoins des éleveurs et des bergers.

Participation d’Angélique Delahaye à une table ronde sur l’aide alimentaire

Mercredi, Angélique Delahaye, en sa qualité de présidente de l’association Solaal, était invitée à une table ronde organisée dans le cadre de la Commission des affaires économiques de l’Assemblée Nationale portant sur le thème « une alimentation de qualité accessible à tous : l’aide alimentaire ! ». L’occasion pour le député européen de revenir sur la création de l’association Solaal ainsi que sur ses actions visant à faciliter le don alimentaire entre les acteurs des filières agricoles et les associations d’aide alimentaire.

« L’association Solaal, en 4 ans d’existence, c’est 24 millions de repas distribués », expliquait Angélique Delahaye. C’est un pas de plus vers une réduction du gaspillage alimentaire et une meilleure distribution des ressources alimentaires, en particulier vers ceux qui en ont le plus besoin. La présidente de Solaal, qui est aussi député européen, a également profité d’avoir pour audience ses collègues parlementaires français pour les inviter à demander à la Commission européenne une définition du gaspillage alimentaire. Cette définition est aujourd’hui nécessaire afin d’avoir au niveau européen une vraie stratégie en la matière.

 

Réforme de la PAC : modernisation et simplification ne doivent pas être synonymes de renationalisation

hearingpnCe soir, le Commissaire européen à l’agriculture, Phil Hogan, présentera la Communication de la Commission européenne sur le futur de l’alimentation et de l’agriculture. Ces orientations politiques devraient être suivies de propositions législatives dans le cadre de la réforme du Cadre Financier Pluriannuel.

> LIRE LA SUITE

Intervention en commission de l’agriculture et du développement rural

Lors d’une réunion extraordinaire de la commission de l’agriculture et du développement rural, Phil Hogan, le Commissaire européen à l’agriculture a présenté devant les députés européens, la communication de la Commission européenne sur le futur de l’agriculture et de l’alimentation.

Angélique Delahaye en a profité pour partager avec le Commissaire ses inquiétudes face à la diminution du budget de la PAC dû à la sortie du Royaume-Uni de l’Union et face au manque d’outils de gestion de risque ou de réserve de crise détaché du budget dans la future réforme de la PAC.

L’eurodéputée s’est de plus inquiétée d’une renationalisation de la PAC, en rappelant que : « Nous devons garder le caractère commun de la PAC, seule politique véritablement intégrée. Sans la PAC nous n’aurions pas une agriculture qui nourrit les citoyens européens avec des aliments de qualité et sain ».

+ anciens + récents