Illustration objection neonicotinoide« Le Parlement européen a rejeté hier soir la proposition de la Commission européenne de relever les limites maximales de résidus (LMR) d’un néonicotinoïde, le clothianidin, sur certains produits, suite à une objection que j’ai déposée avec plusieurs collègues. C’est une excellente nouvelle et un message clair adressé à nos agriculteurs et à nos citoyens » a indiqué Angélique Delahaye (PPE, LR).

« Il est inacceptable que le Conseil, et notamment la France, ne se soit pas également opposé à cette proposition! Il n’a pas pris ses responsabilités politiques en la matière.

En avril dernier, les États membres ont décidé de restreindre drastiquement l’utilisation de cette substance au sein de l’Union car reconnue comme nocive pour les abeilles. Il est donc invraisemblable qu’ils aient soutenu la proposition de la Commission européenne d’augmenter les LMR afin de permettre l’importation de pommes de terre du Canada en passant de 0.03 à 0.3 mg/kg, soit 10 fois plus ! C’est une pure folie !

Comment voulez-vous que les agriculteurs, et plus largement les citoyens, aient confiance en l’Union européenne quand cette dernière impose des règles très strictes sur le marché intérieur en matière de produits phytosanitaires et qu’elle permet, dans le même temps, l’importation de production ne respectant pas ces dernières ?

Le Parlement a pris ses responsabilités en appliquant un principe simple que je défends depuis le début de mon mandat: n’importons pas l’agriculture que nous ne voulons pas ! »

Télécharger le communiqué

Partager