Jeudi 13 septembre, Angélique Delahaye est intervenu en séance plénière lors du débat concernant le rapport POC sur la mise en œuvre du règlement sur les produits phytopharmaceutiques.

Le député européen en a profité pour rappeler que la question des pesticides est au cœur des débats européens et « qu’il est du devoir des parlementaires de s’assurer que les procédures d’autorisation des produits phytosanitaires sont claires et transparentes ».

« C’est ici que je veux soulever une aberration européenne, nous imposons à nos agriculteurs d’être les meilleurs de la classe tout en important des produits cultivés avec des substances interdites en Europe. C’est là le meilleur moyen de condamner notre agriculture » a regretté Angélique Delahaye.

« Nous devons aller vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement et plus rémunératrice pour nos agriculteurs, c’est le sens du message de la double performance environnementale et économique que je porte au sein du Parlement européen » a souhaité conclure le député européen, elle-même agricultrice en Touraine.

 

Partager