Lundi 28 mai 2018, Angélique Delahaye est intervenue en séance plénière lors du débat sur le rapport DORFMANN portant sur le futur de la Politique Agricole Commune (PAC). L’occasion pour le député européen de défendre ses propositions pour la prochaine PAC présentées dans son avis voté en commission de l’environnement et de remercier Herbert Dorfmann de les avoir bien intégrées dans son rapport.

Angélique Delahaye a tenu à rappeler que ce sont les « politiques européennes qui engendrent une volatilité des prix sur les marchés » et que c’est pourquoi il est nécessaire que « la PAC intègre des outils permettant d’assurer la souveraineté alimentaire de l’Union européenne tout en protégeant le revenu des agriculteurs ». Ainsi, elle a pu insister la nécessité sur d’avoir, au niveau européen, une ambition environnementale harmonisée « permettant d’aider les agriculteurs qui souhaitent aller plus loin dans les pratiques écologiques ». Cette ambition écologique se traduit aussi par la promotion d’une double performance environnementale et économique « afin de reconnaitre le rôle essentiel des agriculteurs en matière d’environnement : qui sont les premiers écologistes ! ».

Enfin, le député européen s’est félicité du travail réalisé au Parlement européen « malgré le calendrier restreint imposé par la Commission ». Alors que la Commission envisage de proposer une renationalisation de la PAC qui entrainerait des distorsions de concurrence au sein du marché unique, elle invite le Commissaire à prendre en compte les recommandations du Parlement et « à ne pas se précipiter dans une énième réforme bâclée, les agriculteurs méritent mieux ».

Partager