« Nous nous sommes en effet accordés sur une voie raisonnable et raisonnée, reprenant la vision de notre groupe durant ces négociations » a indiqué la députée européenne.

Pour Angélique Delahaye, l’Union de l’énergie doit encourager tous les acteurs à réduire leur consommation d’énergie tout en les accompagnant vers une consommation plus durable, les objectifs fixés au niveau européen devant permettre au acteurs d’inventer les solutions de demain. En effet, l’eurodéputée considère que « la protection de l’environnement et la compétitivité des entreprises doivent aller de pair. »

Enfin, l’Europe de l’énergie c’est aussi garantir notre indépendance et nous permettre d’être compétitifs dans le concert mondial, c’est pourquoi l’eurodéputée suivra de près la préparation des actes délégués pour ces textes, notamment sur les biocarburants. « Ces futures décisions sont d’une grande importance pour l’avenir des filières européennes » a conclu Angélique Delahaye.

Partager