Photo - relations commerciales et agriculture 21 juinLe mardi 21 juin, Angélique Delahaye a participé à un débat organisé par le Bureau Européen de l’Agriculture Française sur l’agriculture et le commerce international.  En présence de deux autres Députés européens, Emmanuel Maurel et José Bové, ainsi que de Jean-Luc Demarty,  à la tête de de la Direction Générale du commerce international de la Commission européenne, et de François Riegert, Ministre Conseiller et chef du service économique de la Représentation Permanente de la France auprès de l’Union européenne, Angélique Delahaye a pu s’exprimer sur la place de l’agriculture dans les négociations entre l’Union européenne et le Mercosur.

Face à un public composé de professionnels du secteur agricole et de représentants du secteur de la viande bovine et porcine notamment, Angélique Delahaye a affirmé une nouvelle fois que l’agriculture ne devait en aucun cas devenir une variable d’ajustement des négociations. Surtout, le député européen a souligné l’importance de protéger les produits sensibles qui souffrent déjà beaucoup de la crise agricole que traverse actuellement l’Union européenne. Enfin, Angélique Delahaye a souhaité rappeler l’importance de disposer d’une analyse des impacts cumulés de toutes les négociations commerciales en cours, pour protéger le plus efficacement possible la filière agricole européenne.

Partager