Mardi après-midi, à l’occasion de la venue de représentants de Parlements nationaux, a eu lieu un débat en commission de l’agriculture et du développement rural (com AGRI) sur le futur de la Politique Agricole Commune (PAC).

Angélique Delahaye a tenu à rappeler durant son intervention qu’il nous faut « Écrire les bases d’une nouvelle PAC et non une énième réforme, en ne mélangeant pas vitesse et précipitation ». En effet, la Commission doit prochainement présenter son projet de réforme aux co-législateurs et le député européen regrette que le temps imparti pour légiférer sur un tel sujet soit bien trop court vu l’importance du sujet. En tant que rapporteur de l’avis voté en commission de l’environnement sur l’avenir de l’alimentation et de l’agriculture, Angélique Delahaye a voulu insister sur le fait : « que les agriculteurs font partie de la solution aux problèmes environnementaux et qu’il est de notre responsabilité d’assurer la sécurité et la souveraineté alimentaire de l’Europe. Aussi, la prochaine PAC devra accompagner les agriculteurs dans une nécessaire transition vers une double performance environnementale et économique qui sous-tend le maintien du budget actuel ».

Le député européen a conclu qu’il était primordial que le C de Politique Agricole C Commune soit maintenu.

Partager