Mercredi 16 mai 2018, avait lieu en commission de l’agriculture et du développement rural (com AGRI), un échange de vues sur la proposition de la Commission européenne visant à interdire les pratiques commerciales déloyales. L’occasion pour Angélique Delahaye de rappeler que cette proposition était attendue depuis des années. Le député européen reconnait que c’est un bon début mais regrette cependant le manque d’ambition de la Commission. En effet, il s’agit d’une directive et non d’un règlement et seulement quatre pratiques commerciales déloyales sont listées. Angélique Delahaye veillera au cours des prochains mois à enrichir cette proposition afin d’obtenir une base solide et surtout des mesures harmonisées au niveau européen.

Partager