volatilite« A l’heure où la crise secoue particulièrement le monde agricole, mon rapport propose des solutions concrètes et attendues par l’ensemble des professionnels du secteur » a expliqué Angélique Delahaye à la suite de l’adoption, à une large majorité, de son rapport visant à proposer des outils pour lutter contre la volatilité des prix sur les marchés agricoles, aujourd’hui en commission de l’Agriculture du Parlement européen.

Dans son texte, l’eurodéputée propose d’améliorer la structuration des filières agricoles via trois idées:

– renforcer la contractualisation entre les différents acteurs de la chaîne alimentaire (agriculteurs, transformateurs, distributeurs),

– orienter la PAC vers une politique de soutien aux agriculteurs via la mise en place de systèmes assurantiels permettant de garantir les revenus,

– rendre les marchés plus transparents à travers la création d’observatoires des prix et le renforcement de ceux existants.

« L’ambition de mon rapport est également de poser les bases des réflexions en vue de la prochaine réforme de la PAC », a poursuivi Angélique Delahaye. « J’ai ainsi décidé d’ajouter une partie sur la gestion des crises. La situation catastrophique actuelle appelle à des réflexions de fond sur la façon dont l’Union européenne doit répondre aux crises. Actuellement, les mécanismes ne sont pas assez rapides et efficaces. »

« Étant moi-même agricultrice, j’ai voulu montrer à travers mon rapport que le Parlement européen, notamment le Groupe PPE, se mobilise et apporte des solutions réalistes sur les questions agricoles », a conclu Angélique Delahaye.

> Télécharger le communiqué

Partager