Vidéos (page 1 of 10)

Interview sur TV Tours

Jeudi 11 octobre, Angélique Delahaye était l’invitée de TV Tours. L’occasion pour la députée européenne de revenir sur l’actualité locale, nationale et européenne, mais aussi de réaffirmer ses ambitions pour les élections européenne de 2019 où elle souhaite promouvoir une Europe qui protège ses citoyens, ses agriculteurs sans oublier l’environnement.

 

Réutilisation de l’eau dans l’agriculture

Mardi 9 octobre, en commission de l’agriculture et du développement rural, Angélique Delahaye a participé à un échange de vues sur le rapport concernant les « exigences minimales requises pour la réutilisation de l’eau. »

L’occasion pour la députée européenne de renouveler son attachement à inscrire l’eau dans une logique d’économie circulaire tout en soulignant que les expériences passées ont montré qu’il fallait rester vigilant quant à l’impact environnemental et sanitaire de cette réutilisation. « Je veux attirer l’attention sur le fait que l’on doit être prudent quant à la réutilisation de l’eau pour qu’elle n’amène pas de nouvelles crispations pour les agriculteurs » a voulu relever Angélique Delahaye qui a elle-même connu de mauvaises expériences avec la réutilisation de boues.

Présentation de l’avis sur la politique de concurrence dans l’agriculture

Mardi 9 octobre, en commission de l’agriculture (Com AGRI), Angélique DELAHAYE a présenté son projet d’avis sur la politique de concurrence dans l’agriculture pour l’année 2017.

La députée européenne en a profité pour revenir sur les points importants de son avis :

– la promotion des interprofessions,

– le contrôle des importations de produits ne respectant pas les normes européennes,

– rester vigilant quant aux atteintes à la libre concurrence que pourrait entrainer la fusion Bayer /Monsanto. « Le vote de ce projet d’avis interviendra dans cette commission le 21 novembre» a finalement rappelé Angélique Delahaye.

Question à la Commission sur les importations de biodiesel argentin

Mercredi 3 octobre, Angélique Delahaye a soumis une question écrite à la Commission européenne au sujet des importations de biodiesel argentin qui seraient illégalement subventionnées.

Le député européen vous explique le problème.

Intervention en commission ENVI sur la « General Food Law »

Lundi 1er octobre, Angélique Delahaye a participé à un échange de vues en commission de l’environnement, de la santé et du développement durable (Com ENVI) au sujet du rapport « Transparence et pérennité de l’évaluation des risques dans la chaîne alimentaire au niveau de l’UE ».

Ce débat fût l’occasion pour la députée européenne de rappeler l’importance de procédures de contrôles claires et transparentes pour les produits phytosanitaires dans l’Union. « L’Europe possède les normes sanitaires les plus avancées au monde avec des procédures de contrôle très strictes, ce texte nous permettra d’être encore une fois un précurseur dans ce domaine. »

Pour autant, Angélique Delahaye a tenu à revenir sur une problématique importante au niveau des importations. « Nous nous devons d’importer des produits qui respectent nos normes alimentaires, sanitaires mais aussi environnementales. » a rappelé l’eurodéputée.

« C’est pourquoi j’ai déposé des amendements visant à protéger la santé de nos concitoyens, notamment en appliquant le principe de préférence communautaire » a conclu Angélique Delahaye.

Intervention en séance plénière sur les produits phytosanitaires

Jeudi 13 septembre, Angélique Delahaye est intervenu en séance plénière lors du débat concernant le rapport POC sur la mise en œuvre du règlement sur les produits phytopharmaceutiques.

Le député européen en a profité pour rappeler que la question des pesticides est au cœur des débats européens et « qu’il est du devoir des parlementaires de s’assurer que les procédures d’autorisation des produits phytosanitaires sont claires et transparentes ».

« C’est ici que je veux soulever une aberration européenne, nous imposons à nos agriculteurs d’être les meilleurs de la classe tout en important des produits cultivés avec des substances interdites en Europe. C’est là le meilleur moyen de condamner notre agriculture » a regretté Angélique Delahaye.

« Nous devons aller vers une agriculture plus respectueuse de l’environnement et plus rémunératrice pour nos agriculteurs, c’est le sens du message de la double performance environnementale et économique que je porte au sein du Parlement européen » a souhaité conclure le député européen, elle-même agricultrice en Touraine.

 

Intervention en Com PEST sur procédure d’autorisation des pesticides dans l’OCDE

Jeudi 30 août, Angélique Delahaye a participé à un échange de vues en commission spéciale sur la procédure d’autorisation des pesticides par l’Union (com PEST) concernant l’analyse comparative des procédures d’autorisation dans les pays de l’OCDE.

Ces présentations furent l’occasion pour le député de s’interroger sur les préconisations que pourraient prendre l’OCDE en matière de procédure d’autorisation des pesticides.

« Serait-il possible de voir les pays de l’OCDE respecter les mêmes normes en la matières, puisqu’ils négocient entre eux des accords de libre échange » a voulu demander Angélique Delahaye aux représentants des pays de l’OCDE présent.

Intervention en commission AGRI sur l’utilisation des pesticides

Mercredi 29 août, Angélique Delahaye a assisté à l’examen du projet d’avis sur la mise en œuvre de la directive 2009/128/CE sur une utilisation des pesticides compatible avec le développement durable.

L’occasion pour le député européen de revenir sur l’épisode de sécheresse qu’ont connu les agriculteurs durant l’été. Prenant l’exemple de son exploitation où elle fait de la lutte biologique intégrée, Angélique Delahaye a rappelé « qu’il a été très compliqué de mettre en œuvre de la lutte biologique intégrée face à des infestations très importantes liées à des amplitudes climatiques que l’on avait plus connu en France depuis 2003. »

Ainsi, afin de permettre aux agriculteurs de résister à ces aléas climatiques, « il faut continuer à faire de la recherche en matière de lutte biologique intégrée, mais il ne faut pas pour autant baisser les armes sur des compléments à cette même lutte» en a conclu Angélique Delahaye.

Intervention en commission AGRI sur le retour du loup et des autres prédateurs

Mercredi 29 août, Angélique Delahaye a participé à un échange de vues en commission de l’agriculture et du développement rural (ComAGRI) suite à la présentation d’une étude intitulée « le retour des loups et d’autres grands prédateurs et les conséquences pour les agriculteurs et leurs moyens de subsistance dans les régions rurales d’Europe ».

L’occasion pour le député européen de revenir sur les conséquences de la réintroduction du loup et autres prédateurs pour les éleveurs et leurs animaux. « L’opinion publique est aujourd’hui acquise à la cause des prédateurs, pour autant si on retrouvait ces derniers dans les villes, je suis sûre que l’opinion publique changerait » a commenté l’eurodéputé.

« Il faut évidemment prendre en compte les questions environnementales et le bien-être des animaux mais quand va-t-on enfin prendre en compte le bien être des paysans? » s’est interrogée en conclusion Angélique Delahaye.

Intervention en commission AGRI sur la PAC et l’OCM

Mardi 10 juillet, Angélique Delahaye a participé à un échange de vues en commission de l’agriculture et du développement rural (com AGRI) sur l’Organisation Commune des Marchés (OCM). Il s’agit de l’un des trois textes qui compose la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC)

L’occasion pour le député européen de revenir sur les conséquences de la prochaine réforme de la PAC pour les agriculteurs. Angélique Delahaye a tenu à rappeler qu’il était important que cette nouvelle réforme permette de garantir le revenu des agriculteurs et de les protéger face aux pratiques commerciales déloyales.

 

Older posts