« L’agriculture n’est clairement plus une priorité pour la France », a déclaré Angélique Delahaye, à la suite des révélations faites par le site Contexte concernant la position du gouvernement français sur les orientations du budget de la PAC.agriculture

« Malgré tous les efforts de communication déployés par le Président, la France s’oriente en faveur d’une diminution du budget de la PAC au profit d’autres politiques de sécurité et de défense aux contours encore très flous. Cet épisode est révélateur de la méthode d’Emmanuel Macron. Des beaux discours à Rungis, aux États Généraux de l’Alimentation ou aux diverses conférences organisées par le Ministère de l’agriculture, sans cohérence, ni avec les actes, ni avec ses promesses ».

« Je n’adhère pas à cette méthode. La France doit avoir une vraie vision et proposer un projet ambitieux pour son agriculture et l’agriculture européenne. C’est ainsi que nous maintiendrons le budget de la PAC. Au lieu de déshabiller Paul pour habiller Jacques, la stratégie de la France devrait être de sanctuariser le budget de la PAC et d’inciter les autres États Membres à « remettre au pot » pour une Europe plus efficace sur les questions de sécurité et de défense ».

« Nous nous dirigeons vers un démantèlement de la seule et unique politique véritablement européenne. La fin de la PAC marquerait le début de la fin de l’Union européenne et nous en sortirions tous perdants », a conclu Angélique Delahaye.

Télécharger le communiqué

Partager