ue mercosur« Le rythme des discussions s’accélère et nous sommes inquiets d’entendre la Commission européenne réaffirmer sa volonté de conclure un accord pour la fin de l’année 2017. Le contenu de ce dernier doit primer sur le rythme des négociations », ont déclaré les députés européens (PPE, Fr) Angélique Delahaye, Tokia Saïfi, Michel Dantin et Franck Proust, alors qu’un nouveau cycle de négociations s’ouvre cette semaine concernant l’accord commercial UE-Mercosur.

« Alors que la Commission européenne a proposé aux Etats Membres d’ouvrir de nouveaux contingents tarifaires, nous souhaitons rappeler la sensibilité des produits agricoles. L’ouverture de nouveaux contingents menacerait directement certaines filières européennes déjà affaiblies par la crise agricole, nous pensons notamment à la viande bovine, à l’éthanol ou encore au sucre », ont déclaré les eurodéputés.

« La Commission doit minimiser les risques pour nos producteurs. De plus, il serait enfin temps d’évaluer et de prendre en compte les conséquences du Brexit et des autres négociations commerciales » ont conclu Angélique Delahaye, Tokia Saifi, Michel Dantin et Franck Proust.

Télécharger le communiqué

Partager