Journée de la femmeEn ce 8 mars, je souhaite à toutes les femmes une belle journée. C’est une date importante, qui une fois par an, nous permet de mettre en valeur l’action des femmes dans leurs engagements professionnels, politiques, associatifs, familiaux. Si les engagements sont réels, la reconnaissance sociale reste fragile. Les salaires ne sont pas encore à la hauteur.

La mise en place des quotas en faveur des femmes est décriée, elle est pourtant un passage nécessaire pour casser le plafond de verre auquel les femmes sont encore trop nombreuses à se heurter. Je suis heureuse d’avoir pu profiter de ces quotas pour faire valoir mes compétences.

Si les stéréotypes ont encore la vie dure, en France, en Europe, les conditions sont trop souvent épouvantables ailleurs dans le monde. La condition des femmes, par endroit, est même devenue dramatique. Elles ne sont plus considérées que comme une marchandise sans intérêt. Mes pensées vont aussi à ces femmes.

Je formule le souhait, en ce 8 mars, que cette journée disparaisse un jour, car devenue inutile.

Partager