Actualités

Participation d’Angélique Delahaye à un évènement sur le recyclage et l’économie circulaire 

DMWWB21WkAA5z1bMardi 17 octobre, dans les bureaux d’EuRACTIV à Bruxelles, Angélique Delahaye est intervenue lors de la conférence-débat sur les bénéfices du recyclage et de l’économie circulaire, intitulée : « Recycling Industry and Circular Economy – Up to the Challenge ». La Député européen a contribué à la discussion au côté des représentants de la Fédération française des entreprises du recyclage (FEDEREC), venus présenter leur étude « Évaluation environnementale du recyclage en France selon la méthodologie de l’analyse du cycle de vie ». Angélique Delahaye a salué l’initiative de FEDEREC et particulièrement apprécié le fait que cette étude soit reproductible dans le temps et directement destinée aux entreprises du recyclage, qui sont au cœur de l’économie circulaire.

> LIRE LA SUITE

Intervention sur les perturbateurs endocriniens

Angélique Delahaye a pris la parole en commission environnement lors de l’échange de vues avec la Commission européenne sur les perturbateurs endocriniens. L’eurodéputé a rappelé qu’elle s’était opposée à l’objection faite à la proposition de la Commission européenne, parce que « mieux vaut une législation imparfaite que pas de législation du tout ». Angélique Delahaye a avouée être inquiète quand à la protection de la santé des citoyens, « demain matin qu’est-ce qui sera sur la table en terme de législation pour protéger la santé des citoyens ? ».

Intervention d’Angélique Delahaye sur les « Monsanto papers et le glyphosate »

Mercredi 11 octobre, Angélique Delahaye a pris la parole lors de l’audition publique conjointe des commissions agriculture et environnement (ENVI-AGRI). Le Député européen est intervenu lors du troisième panel de l’audition publique portant sur « la transparence et l’utilisation des études scientifiques dans l’évaluation du risque du glyphosate ».

Angélique Delahaye a insisté sur le fait qu’il était très important de garantir aux citoyens européens la neutralité du système européen de mise sur le marché des produits. « Nous ne sommes pas des scientifiques, ce sont des questions éminemment techniques et nous devons pouvoir nous appuyer sur nos agences pour prendre de telles décisions », a rappelé l’eurodéputé.

Lunch conférence sur “Food matrix effects: is it time to rethink how we evaluate the health effects of food?”

DL2jMR9X0AA4VjaMercredi 11 octobre, s’est tenue une conférence au Parlement européen, organisée par l’European Milk Forum sous le parrainage de la député européen Angélique Delahaye. Cette conférence s’inscrivait à la suite de la publication en avril dernier de l’étude d’un groupe international d’experts intitulée « Matrice laitière ou nutriments isolés dans l’évaluation des effets sur la santé: données probantes et lacunes dans les connaissances ». Cette conférence, qui a réuni de nombreux participants, a été l’occasion d’apprendre et de découvrir des informations inattendues sur la nutrition et en particulier sur les nutriments présents dans notre alimentation.

> LIRE LA SUITE

Intervention lors du vote du rapport sur les boissons spiritueuses

Mardi 10 octobre, en commission agriculture, Angélique Delahaye s’est exprimée lors du vote sur le rapport dont elle est le rapporteur : « Définitions, présentation et étiquetage des boissons spiritueuses, utilisation des noms de boissons spiritueuses dans la présentation et l’étiquetage d’autres denrées alimentaires, ainsi que protection des indications géographiques relatives aux boissons spiritueuses ».  La député européen a rappelé que c’était avant tout un rapport technique, mais que le travail avait été très agréable, parce que très efficace et très rapide. Pour finir, l’eurodéputée a tenu à remercier les rapporteurs fictifs ainsi que l’ensemble des collaborateurs qui ont travaillé sur ce rapport.

« Le vote a été long et fastidieux, mais je tenais à remercier mes collègues pour ce vote final », a déclaré Angélique Delahaye après le vote. En effet, avec 37 votes pour et 1 seul vote contre, le rapport a été adopté à la grande majorité ! La prochaine étape, ce sera le vote en commission environnement le 28 novembre, puis le vote en séance plénière, prévu en décembre.

La valse à quatre temps du gouvernement français sur l’air du glyphosate

iStock-485627208« Stop à l’hypocrisie ! Le Gouvernement français ne peut pas, d’un côté, voter contre le renouvellement du glyphosate et, dans le même temps, dire qu’il faut un plan d’action pour en sortir, comme l’a indiqué aujourd’hui le Ministre de l’Agriculture» a déclaré Angélique Delahaye.

« Quand Stéphane Travert affirme qu’il n’est « pas question d’interdire immédiatement l’utilisation de ce produit en France »  de qui se moque-t-on ?» s’interroge l’eurodéputée

> LIRE LA SUITE

Les eurodéputés veulent distinguer les biocarburants européens des autres

EURACTIV_LOGO_ORIGINAL_RGB_XL-1« La Commission européenne ne fait le distinguo qu’entre les biocarburants de première ou de seconde génération. Elle a tort ! » estime Angélique Delahaye

Lire l’article auquel a participé Angélique Delahaye sur EurActiv

Intervention en plénière d’Angélique Delahaye sur les perturbateurs endocriniens

Mardi 3 octobre, Angélique Delahaye a pris la parole en séance plénière lors du débat sur les perturbateurs endocriniens.

La Députée européenne a rappelé que « 8 ans se sont écoulés avant d’avoir sur la table une proposition de la Commission européenne et que, certes cette proposition n’est pas parfaite, mais, elle a au moins le mérite d’exister ». Avant d’ajouter, « non seulement elle reprend la définition des perturbateurs endocriniens donnée par l’Organisation Mondiale de la Santé, en la rendant opérationnelle. Mais surtout, elle permettra à l’Union européenne d’être, une fois de plus, à l’avant garde en matière de protection de la santé et de l’environnement ».

Angélique Delahaye a insisté sur le fait, qu’il était primordial de se munir de critères stricts et scientifiquement fondés en la matière. « Nous ne pouvons plus attendre », a-t-elle précisé. Avant d’ajouter, que la législation en place était dépassée et ne répondait plus aux enjeux actuels. La proposition de la Commission européenne doit donc la remplacer.

L’eurodéputée a rappelé qu’il était fondamental d’encourager la recherche et l’innovation dans ce domaine. « L’innovation vient des industriels, PME, TPE etc., qui ont besoin de lignes directrices claires pour savoir dans quelle direction allée et être en mesure de développer des produits plus sûrs, pour le futur », a-t-elle précisé.

Enfin, Angélique Delahaye a conclu, « qu’accepter la proposition de la Commission européenne, ce n’était pas faire un pas en arrière, comme certains l’insinuent, mais bien faire un pas en avant, vers la mise en place d’une des législations les plus strictes au monde ».

Accord UE-Mercosur: la Commission doit minimiser les risques pour nos producteurs

 ue mercosur« Le rythme des discussions s’accélère et nous sommes inquiets d’entendre la Commission européenne réaffirmer sa volonté de conclure un accord pour la fin de l’année 2017. Le contenu de ce dernier doit primer sur le rythme des négociations », ont déclaré les députés européens (PPE, Fr) Angélique Delahaye, Tokia Saïfi, Michel Dantin et Franck Proust, alors qu’un nouveau cycle de négociations s’ouvre cette semaine concernant l’accord commercial UE-Mercosur.

> LIRE LA SUITE

La filière européenne des biocarburants contribue aux objectifs climatiques de l’Union

biocarburants « Il est fondamental que la commission AGRI se fasse entendre clairement lors de ce vote, il s’agit d’un enjeu capital pour l’avenir de l’agriculture européenne dont tout le monde n’a pas conscience », affirment Angélique Delahaye et Michel Dantin, Députés européens., en vue du vote ce soir en commission parlementaire au sujet de la révision de la directive sur les énergies renouvelables. « La proposition de la Commission européenne est inacceptable et est loin de faire l’unanimité »», complètent-ils.

> LIRE LA SUITE

+ anciens