Actualités

PAC 2020, un signe positif de la Commission européenne

Volatilite des prixJe me réjouis de l’annonce du Président Jean Claude JUNCKER et du Commissaire à l’agriculture Phil HOGAN de l’adoption avant la fin de l’année 2017 d’une communication sur l’avenir de la Politique Agricole Commune (PAC). Comme souligné par le Président JUNCKER, il s’agit d’une politique stratégique d’une importance capitale. Cette communication sera la première étape en vue d’une nouvelle PAC pour 2020. Après une longue attente et de nombreuses demandes du Parlement et des professionnels, la Commission prend enfin l’initiative.

> LIRE LA SUITE

Échange de vue en réunion conjointe AGRI-INTA sur les accords de libre-échange

Mardi 29 novembre, les Commissaires Hogan (agriculture) et Malmström (commerce international) ont présenté devant les commissions AGRI et INTA une étude sur l’effet cumulatif des accords de libre-échange sur l’agriculture européenne. Angélique Delahaye est intervenue pour souligner quelques manques à cette étude, notamment l’impact de ces accords sur la volatilité des prix. Ella a rappelé que l’ouverture du marché ne doit pas se faire au dépend de la protection des agriculteurs et des secteurs exposés.

Crise agricole/Task force: Le droit agricole doit primer sur le droit de la concurrence ! 

volatilite « Manque de transparence, pratiques commerciales déloyales et position de faiblesse structurelle des agriculteurs, autant dire que le rapport de la Task Force était très attendu, tant il est nécessaire d’améliorer le fonctionnement de la chaine d’approvisionnement alimentaire. Le Parlement européen est d’ailleurs mobilisé depuis des mois pour apporter des solutions concrètes aux défis que rencontrent les agriculteurs » ont déclaré Michel Dantin et Angélique Delahaye (eurodéputés LR-PPE).

> LIRE LA SUITE

Crise agricole : Nous agissons concrètement pour lutter contre la volatilité des prix

volatilite« A l’heure où la crise secoue particulièrement le monde agricole, mon rapport propose des solutions concrètes et attendues par l’ensemble des professionnels du secteur » a expliqué Angélique Delahaye à la suite de l’adoption, à une large majorité, de son rapport visant à proposer des outils pour lutter contre la volatilité des prix sur les marchés agricoles, aujourd’hui en commission de l’Agriculture du Parlement européen.

> LIRE LA SUITE

Échange de vue sur l’économie circulaire en commission ENVI

Mardi 8 novembre, en commission environnement, Angélique Delahaye a participé à un échange de vue sur l’économie circulaire avec le Vice-président de la commission chargé de l’emploi, Jyrki Katainen. La Députée européenne a interpellé le Vice-président sur les mesures annoncées pour 2016 pour la lutte contre le gaspillage alimentaire qui tardent à voir le jour. Il est nécessaire de mettre en place une définition claire, une méthodologie commune avec des indicateurs précis afin de pouvoir fixer des objectifs et les respecter. Il est également très important que le citoyen soit formé et informé afin que lui aussi s’implique dans ce combat, car beaucoup de gaspillage provient de nos frigos. Enfin l’eurodéputée a mis en garde contre la création de nouvelles normes et s’est prononcée pour un strict respect de celles déjà existantes.

Rapport sur la volatilité des prix voté en commission AGRI

Mardi 8 novembre, les députés de la commission agriculture ont voté le rapport d’Angélique Delahaye sur les outils de la PAC qui peuvent limiter les effets de la volatilité des prix sur les marchés agricoles. Ce rapport pose les bases de la réflexion sur la prochaine PAC et envoie un signe positif aux agriculteurs qui subissent très violemment les effets de la crise agricoles.

Échange de vues au sein du Parlement européen sur la journée mondiale de l’alimentation 2016

Mercredi 13 octobre, les commissions Développement, Environnement, santé publique, sécurité alimentaire, et Agriculture et développement rural se sont réunis pour préparer la Journée mondiale de l’alimentation 2016 avec l’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO). À cette occasion Angélique Delahaye a souhaité rappeler son engagement dans la lutte contre la faim dans le monde. La députée européenne a également voulu rappeler que les questions de malnutrition et de gaspillage alimentaire sont des problématiques à traiter également au sein même de l’Union européenne.

Protection des consommateurs : L’UE joue un rôle clef !

145153983« Le vote d’aujourd’hui est un signal clair envoyé aux consommateurs ! Les produits chimiques contenus dans les matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires (notamment à travers les emballages, ustensiles de cuisine, de vaisselle, etc.) peuvent mettre en danger la santé humaine ou modifier de manière significative la composition des produits consommés, et il était essentiel que la Commission européenne se penche sur cette question » a déclaré Angélique Delahaye à la suite du vote du rapport sur la mise en œuvre du règlement concernant les matériaux destinés à entrer en contact avec des denrées alimentaires, en session plénière du Parlement européen à Strasbourg.

> LIRE LA SUITE

Échange de vue sur l’économie circulaire

Angélique Delahaye a participé à un échange de vues sur les directives déchets du paquet économie circulaire en commission environnement, santé public et sécurité alimentaire. La député européenne a particulièrement défendu une approche pragmatique et réaliste, en soutenant la mise en place de règles simples et harmonisées au niveau européen.

Hausse des prix de retrait: une décision tardive

visuel-hausse-des-prix-de-retraitL’augmentation des prix des produits concernés par le retrait représente une avancée mais intervient seulement à partir du 1er janvier 2017. Par ailleurs, cette augmentation ne produira pas les mêmes effets d’un Etat à l’autre, en raison du manque d’harmonisation des coûts de production dus aux politiques sociales et fiscales au sein de l’UE. En outre, il faudrait prévoir au plus vite une augmentation des indemnités de conditionnement et de transport car, à ce jour, elles sont loin de couvrir les frais réels.

+ anciens