Actualités

Attentat de Manchester, solidarité avec les Britanniques

ManchesterAu lendemain de l’attaque terroriste de Manchester je veux exprimer toute ma solidarité et ma compassion aux familles des victimes et au peuple britannique. Cet attentat est odieux et nous rappelle évidement ce que la France a connu récemment à Paris et à Nice. Nous ne devons pas nous habituer à de telles horreurs. L’Europe doit demeurer unie face à la menace et faire front commun dans le combat contre le terrorisme !

Gaspillage alimentaire : nous sommes tous responsables !

Gaspillage-alimentaire« Un tiers des aliments destinés à la consommation humaine serait perdu ou gaspillé à l’échelle mondiale. Cette situation est inadmissible et nous devons apporter au problème du gaspillage une réponse européenne coordonnée », a expliqué Angélique Delahaye, en amont du vote d’un rapport sur le sujet aujourd’hui en session plénière du Parlement européen.

> LIRE LA SUITE

Intervention dans le cadre d’un débat concernant le rapport Borzan sur la réduction du gaspillage alimentaire et l’amélioration de la sécurité alimentaire

La lutte contre le gaspillage alimentaire est un sujet auquel la Député européen est attachée depuis longtemps. Elle a souligné qu’il fallait renforcer l’information des consommateurs, entre autres la compréhension des dates de péremption indiquées sur les emballages. Angélique Delahaye a appelé à encourager les dons des produits invendus, notamment par une baisse ou une suppression de la TVA, mais aussi et surtout de s’assurer que les associations caritatives ont bien les moyens de les recueillir.

Conférence gaspillage alimentaire

17-05-03-Fighting-food-waste---3aAngélique Delahaye a organisé le mercredi 3 mai au Parlement européen à Bruxelles, une conférence débat sur le sujet du gaspillage alimentaire.

Cet évènement s’inscrit dans le cadre du travail effectué en commission ENVI, concernant le rapport « sur l’initiative relative à l’utilisation efficace des ressources : réduire le gaspillage alimentaire, améliorer la sécurité alimentaire ». Cette conférence avait pour objectif non seulement d’évoquer les objectifs de réduction fixés par les Nations Unies, mais aussi sur les actions concrètes pour lutter contre le gaspillage alimentaire. Pour cela, la Députée européenne avait souhaité réunir un large panel d’intervenants : organisations internationales et européennes, professionnels de différents secteurs, représentants des consommateurs et société civile.

> LIRE LA SUITE

Reflexions en vue du second tour de l’élection Présidentielle

Intervention en commission Agriculture et développement rural sur la mise en place des surfaces d’intérêt écologique (SIE), dans le cadre du verdissement de la PAC.

Angélique Delahaye a souligné la nécessité de laisser les agriculteurs travailler, en rappelant qu’ils sont responsables et connaissent suffisamment leur métier.

La Députée européenne a mis en garde : au motif d’une simplification, nous allons créer une complexité supplémentaire pour les agriculteurs.

Elle a rappelé que la meilleure façon de simplifier quand les règles sont acceptées par tous, c’est de les laisser stables.

Adoption de l’avis Omnibus en Commission AGRI

Image_volatilite_des_prixJe me réjouis de l’adoption ce matin du projet d’avis Omnibus à une large majorité par la commission agriculture du Parlement européen.

Ce texte propose des modifications substantielles et concrètes de la PAC avec notamment la simplification des paiements directs, dont le verdissement et les aides aux jeunes agriculteurs, l’amélioration de la gestion des risques et des crises, le renforcement de la place des agriculteurs dans la chaîne d’approvisionnement alimentaire, une plus forte structuration des filières ainsi que des dérogations au droit de la concurrence européen pour renforcer l’économie agricole. Ces propositions figuraient dans mon rapport sur les outils de la PAC pour lutter contre la volatilité des prix qui a été largement adopté à la session Plénière de décembre 2016.

> LIRE LA SUITE

Gel dans le Val-de-Loire, soutien aux agriculteurs !

Après ce deuxième épisode de gel en quinze jours, je réaffirme mon soutien aux viticulteurs et arboriculteurs du Val-de-Loire. En effet, après les dégâts de l’an dernier à la même période, c’est un coup dur porté une nouvelle fois à ces productions fragilisées.

En tant qu’élue de la circonscription, je suis par nature aux côtés des agriculteurs. Les gouvernements actuels et à venir doivent trouver les moyens d’accompagner les difficultés engendrées par ce nouvel aléa climatique : une perte de revenus d’une part, et une perte de marchés d’autre part.

Je continuerai à me battre au niveau européen pour une Politique Agricole Commune proposant des outils de gestion de risque et de crise adaptés à chaque filière. Comme le rappelle Michel Barnier En agriculture comme dans de nombreux autres domaines, l’Europe n’est pas une option c’est une obligation !

Intervention en commission Environnement, santé publique et sécurité alimentaire, dans le cadre d’un échange sur une stratégie européenne pour une mobilité à faible taux d’émission.

Lors de cet échange de vues, Angélique Delahaye a souligné qu’il ne fallait pas mettre tous les biocarburants dans le même panier, ni préempter les discussions à venir sur la révision de la directive énergies renouvelables.

Dans certains cas, comme les biocarburants issus de l’huile de colza, ils remplissent plusieurs fonctions :

– la production de colza permet d’être plus indépendant vis-à-vis des protéines qui sont souvent importés sous forme d’OGM,

– cela répond aussi à une logique d’économie circulaire, puisqu’au lieu de jeter cette huile, elle est réutilisée,

– c’est enfin pour les agriculteurs une manière de compléter leurs revenus.

Intervention en commission Agriculture, dans le cadre d’un échange de vues avec le directeur exécutif de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA)

Angélique Delahaye est intervenue en commission Agriculture, dans le cadre d’un échange de vues avec le directeur exécutif de l’Autorité européenne de sécurité des aliments, M. Bernhard Url. Cet échange portait sur les actions de l’EFSA, récentes ou en cours, concernant le secteur agricole.

La Députée européenne a souligné qu’il fallait que les parlementaires européens établissent leurs raisonnements sur la distinction entre d’une part, les études du CIRC qui mesurent le danger, et d’autre part les études de l’EFSA qui mesurent le risque.

Elle a également rappelé qu’elle souhaitait plus de transparence sur le travail que fournit l’EFSA.

 

+ anciens